Actualité


Le Zika virus fait parler de lui

Si le moustique Tigre a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps, c’est qu’il représente un risque important de transmission de 2 arbovirus désormais bien connus : la Dengue et le Chikungunya. Mais plus récemment, c’est un autre arbovirus au nom exotique qui a fait parler de lui : le Zika. Du nom de la forêt ougandaise où il a été découvert en 1947, ce virus est transmis par le moustique Aedes. Cette maladie est en générale moins grave que la Dengue ou le Chikungunya. Il n’a jamais été observé de décès liés à une infection par ce virus.

Dans 82% des cas, l’individu infecté ne présentera pas de symptômes. Pour les autres 18%, les principaux symptômes ressembleront à ceux des autres arbovirus : fièvre (non constante et rarement très élevée), maux de tête, douleurs articulaires, éruption cutanée débutant sur le visage puis s’étendant sur le reste du corps, parfois des troubles digestifs. Les symptômes disparaissent au plus tard 5 jours après l’infection.

Depuis mai 2015, le Brésil est victime d’une épidémie de Zika. C’est la première fois que le virus est identifié en Amérique latine. Fin mai, plus de 6000 cas cliniquement évocateurs avaient été rapportés et au moins 34 cas confirmés.

Le 10 août 2015, le Haut Conseil de Santé Publique a publié un rapport évaluant le risque d’introduction de cette maladie et l’impact épidémique possible dans les départements français d’Amérique (DFA), à La Réunion, à Mayotte, mais aussi en métropole, dans les départements où le moustique Tigre est implanté et actif :

http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=517

Il n’existe aucun traitement du virus en lui-même. Les soins sont donc uniquement symptomatiques: paracétamol contre la fièvre et les douleurs, ibuprofène et aspirine interdits.

Il est donc indispensable de se protéger des piqûres de moustiques :