Actualité


La stérilisation des moustiques : une nouvelle solution innovante pour lutter contre les maladies vectorielles.

Les maladies vectorielles comme la Dengue, la maladie à virus Zika ou le Chikungunya font plus de 700 000 victimes par an.

L’Organisation Mondiale de la Santé interpelle sur le développement de ces maladies : « la moitié de la population mondiale est aujourd’hui menacée par la Dengue » intervient la Dre. Soumaya Swaminathan, scientifique en chef. Le développement de cette maladie transmise par le moustique Aedes Albopictus, ou moustique tigre, est due aux changements environnementaux, aux transports et déplacements, ainsi qu’à l’urbanisation non réglementé.

Dans le cadre de la lutte anti vectorielle, une technique de stérilisation des moustiques mâles par irradiation sera bientôt testée.

Cette technique, élaborée par le Ministère de l’agriculture des États-Unis d’Amérique, était à l’origine utilisée dans les cultures et pour le bétail qui étaient très touchés par les insectes. Elle s’est ensuite développée dans de nombreux pays.

L’objectif de cette technique appelée Technique de l’Insecte Stérile (TIS) est de pouvoir, sur le long terme, diminuer la population de moustiques. Cette méthode permet de contrôler les naissances d’insectes, par l’élevage de moustiques mâles stérilisés dans des installations spécialisées. Ces moustiques sont ensuite relâchés dans la nature pour qu’ils s’accouplent avec des femelles, sans donner naissance à de nouveaux insectes. Différents indicateurs épidémiologiques permettent de suivre l’impact de cette méthode sur la transmission des maladies.

Un document d’orientation rédigé par des organisations gouvernementales a été partagé aux pays qui souhaitent tester cette méthode sur les moustiques Aedes Albopictus. C’est le cas du Bangladesh qui a subi sa première épidémie de Dengue en 2000, et qui voit depuis janvier 2019 son nombre de cas exploser, dépassant ainsi les 92 000 personnes touchées.

Sources :
https://www.who.int/fr/news-room/detail/14-11-2019-mosquito-sterilization-offers-new-opportunity-to-control-chikungunya-dengue-and-zika