La dengue, également appelée « grippe tropicale », est une maladie potentiellement mortelle. On estime que la dengue touche 50 millions de personnes chaque année, dont 500 000 cas graves. Le taux de mortalité reste cependant plutôt faible, avec environ 12 000 décès par an.

La première épidémie probable de dengue daterait d’il y a 2 000 ans environ (dynastie Qin en Chine). La dengue est l’une des maladies vectorielles qui progresse aujourd’hui le plus rapidement dans le monde. Il n’existe aucun vaccin ni aucun traitement.

Zones à risque de Dengue

La Dengue est présente dans plus de cent pays, situés principalement en zones tropicale et équatoriale. A l’origine présente essentiellement en Asie, elle s’est ensuite répandue dans l’Océan Indien, dans le Pacifique, aux Antilles et en Amérique Latine. En 2010, une très forte épidémie a touché les Antilles françaises. Le bilan est lourd : 86 000 cas, 1 050 hospitalisations et 22 morts. En septembre 2010, un événement a alerté  les médecins spécialisés et virologues français : pour la première fois, des cas de dengue autochtone (français n’ayant pas voyagé mais ayant été infectés) ont été recensés en métropole. En 2015, le moustique principal vecteur de la maladie – le moustique Aedes Albopictus dit moustique Tigre – est implanté dans 30 départements Français. En France métropolitaine, du 1er mai au 21 août 2015, on a recensé 57 cas importés et 2 cas autochtones de Dengue.

Les premiers symptômes

Les premiers symptômes apparaissent 2 à 7 jours après la piqûre : fièvre intense, maux de tête, nausées, vomissements, douleurs articulaires et musculaires et éruption cutanée. L’évolution est spontanément favorable et la durée de la maladie est d’environ une semaine, suivie d’une longue convalescence marquée par une forte fatigue. Dans environ 1% des cas, la Dengue prend la forme de Dengue hémorragique. C’est une complication pouvant intervenir surtout chez les enfants et chez ceux ayant été infectés auparavant par un sérotype différent. Elle peut être mortelle et se traduit par une forte fièvre et des phénomènes hémorragiques. Dans les cas les plus graves, se développe un symptôme de choc (agitation, pouls accéléré, froideur des extrémités) : quelques heures sans hospitalisation suffisent parfois à causer la mort. Dès les premiers symptômes ou en cas de doute, consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous aux urgences.

Traitement et prévention individuelle de la Dengue

Il n’existe aucun traitement du virus en lui-même. Les soins sont donc uniquement symptomatiques (traitement des symptômes de la maladie). La prévention de la Dengue doit être systématique. Avant tout voyage en zone à risque, il est fortement recommandé de consulter votre médecin généraliste ou un médecin spécialisé dans un Centre de vaccination, qui sauront vous conseiller. Il est donc indispensable de se protéger des piqûres de moustiques :

  • Porter des vêtements longs et couvrants, imprégnés de produits insecticides
  • Utiliser un répulsif cutané sur les parties découvertes du corps : Insect Ecran Zones Infestées, sauf dans les zones impaludées où Insect Ecran Spécial Tropiques est recommandé (les femmes enceintes devront utiliser Insect Ecran Zones Infestées), pour les enfants Insect Ecran Enfant
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée
  • Utiliser un diffuseur électrique pour la protection de votre intérieur

Pour vous aider à calculer vos besoins, cliquer ici

Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

Sources
  1. Dengue, Santé Publique France.
  2. Dengue, Institut Pasteur.
  3. DENGVAXIA (vaccin contre la dengue quadrivalent (vivant, atténué)), Haute Autorité de Santé (HAS), 7 décembre 2021.
  4. Dengue et dengue sévère, Organisation mondiale de la santé (OMS), 19 mai 2021.
auteur: L'équipe Insectecran
L'équipe Insectecran