La maladie de Lyme ou Borréliose de Lyme est une maladie non contagieuse qui a été découverte au XIXème siècle. C’est dans les années 1970 qu’elle prendra le nom de maladie de Lyme, du nom du Comté de Lyme aux Etats-Unis où 51 cas ont été repérés.

Il s’agit d’une zoonose (maladie affectant principalement les animaux) touchant les mammifères, les oiseaux et les reptiles. L’homme et les animaux domestiques ne sont que des « hôtes » accidentels. La maladie est transmise par les tiques. C’est la maladie vectorielle (transmise par un « vecteur », ici la tique) la plus répandue dans l’Hémisphère Nord (50 000 cas par an en Europe, 27 000 par an en France).

Zones à risque de Borréliose de Lyme

La maladie de Lyme n’est pas une maladie tropicale mais est très répandue en zone tempérée ou froide. Les régions les plus touchées sont l’Europe, l’Amérique du Nord, la Chine et l’Afrique du Nord. On compte 27 000 cas par an en France, avec un risque accru dans le centre et dans l’est de l’hexagone, mais presque tout le territoire est concerné (sauf la bordure méditerranéenne).

Estimation du taux d’incidence annuel moyen de la Borréliose de Lyme par région, en France, entre 2010 et 2015 (source InVS, Santé Publique France):

carte lyme
Source : www.santepubliquefrance.fr

Transmission de la Borréliose de Lyme

La maladie de Lyme est causée par une bactérie de la famille Borrelia. Il en existe plus de 15 espèces dont  4 qui sont nuisibles pour l’homme. Cette bactérie est transmise à l’homme par la morsure des tiques du genre Ixodes. Les tiques prennent généralement un unique « repas » sanguin à chacun de leurs 3 stades de développement. Seuls les deux derniers stades sont infectants. Chaque repas leur permet de passer au stade suivant. La période d’activité des tiques s’étend d’avril à novembre avec un pic en juillet-août. 60% des tiques sont infectées, cependant 95% des piqûres infectantes aboutissent à une séroconversion sans maladie à 5 ans.

Les premiers symptômes de la Borréliose de Lyme

Dans les 30 jours après la piqûre, la maladie de Lyme peut apparaître d’abord sous la forme d’une plaque rouge et ronde qui s’étend en cercle (érythème migrant) à partir de la zone de piqûre. Cette plaque disparaît en quelques semaines à quelques mois.

L’évolution est très favorable lorsque la maladie est diagnostiquée et traitée précocement.
En l’absence de traitement, l’évolution vers la phase secondaire n’est pas systématique, mais aggrave le pronostic. Les principaux symptômes qui peuvent alors apparaître sont (1) :

  • fatigue
  • asthénie profonde, avec ou sans relation avec des efforts
  • syndrome grippal, avec ou sans fièvre
  • migraines
  • difficulté de concentration, perte de mémoire, vertiges, confusion…
  • douleurs le long des trajets nerveux
  • douleurs articulaires, arthrites
  • paralysie faciale
  • engourdissement des membres, frissons, myalgies
  • tremblements des membres à l’effort, contractions musculaires involontaires
  • nuque raide, syndrome méningé
  • troubles du rythme cardiaque

Traitements et prévention

Quel que soit le stade de développement de la maladie, il faut traiter la personne infectée à l’aide d’antibiotiques (de type cycline par exemple). Plus la maladie est repérée et soignée tôt, plus la guérison sera rapide et sans séquelle. Au contraire, sans un traitement rapide, la maladie peut devenir chronique.

Il n’existe aujourd’hui aucun vaccin.

La meilleure façon de se protéger de la Maladie de Lyme, c’est d’éviter de se faire piquer par des tiques. Pour cela, il est conseillé de (3):

Au retour de toute promenade en forêt ou en zone à risque, il est indispensable d’examiner très précautionneusement la peau et le cuir chevelu pour vérifier qu’aucune tique n’a mordu et est restée accrochée. Vérifier en particulier :

où chercher la présence de tiques

En cas de piqûre:

  • Ne mettre aucun produit sur la tique, elle risquerait de régurgiter. La bactérie Borellia, présente dans la salive des tiques et responsable de la maladie de Lyme serait alors libérée
  • Ne pas tenter de la retirer avec les ongles.
Comment enlever une tique

Sources

(1)www.francelyme.fr

(2) et (3) Recommandations issues de Santé Publique FranceUtilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

auteur: L'équipe Insectecran
L'équipe Insectecran