La fièvre jaune est une maladie dont la découverte remonte au XIIè siècle au Mexique. Il s’agit avant tout d’une zoonose (maladie affectant principalement les animaux) qui a été transmise à l’homme lorsqu’il a pénétré les forêts des zones tropicales. La fièvre jaune a marqué l’histoire, avec de nombreuses épidémies en Amérique Latine. Connue comme étant « la maladie la plus redoutée des Amériques », les épidémies ont même ralenti la construction du canal de Panama.

On estime le nombre de cas à  200 000 par an, dont 30 000 mortels. Bien que peu nombreux, des voyageurs revenant de zones à risque meurent régulièrement (Allemagne en 1999, Etats-Unis en 1999, Belgique en 2001).

Il existe un vaccin mais aucun traitement.

Zones à risque de Fièvre jaune

La Fièvre Jaune est surtout présente en Amérique Latine et en Afrique. Curieusement, la maladie n’a jamais atteint l’Asie malgré la présence abondante de moustiques Aedes. 95% des cas rapportés se situent en Afrique.

En Amérique Latine, la maladie avait pratiquement disparu mais ressurgit depuis les années 2000. Le risque ne réside pas seulement dans des zones à moustiques « classiques » (marais, bord de lac, forêts, …) mais également en milieu urbain : en effet, l’Aedes est parfaitement capable de se reproduire et de vivre dans les villes.

Transmission de la Fièvre jaune

La Fièvre Jaune est causée par l’arbovirus amaril (virus transmis par un arthropode).

Les singes sont les populations de mammifères les plus touchées par la Fièvre Jaune. Ils subissent des épidémies probablement depuis des milliers d’années. La transmission à l’Homme a été « accidentelle ».

Ce virus est transmis à l’homme par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes. Ce sont uniquement les femelles qui piquent car les protéines contenues dans le sang sont nécessaires à la maturation de leurs œufs.

Les premiers symptômes de la Fièvre jaune

Dans 50 à 85% des cas, l’infection ne provoque aucun symptôme. En cas de symptômes, ils apparaissent 3 à 6 jours après la piqûre et ressemblent à ceux d’une grippe classique : fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et frissons.

Dans 10% des cas, la Fièvre Jaune peut revêtir une forme beaucoup plus grave. Après une période de rémission, d’autres symptômes  apparaissent : syndrome hémorragique, vomissements de sang noir, jaunisse, troubles rénaux. On assiste alors à une phase de convulsions et délires pour finir en coma.

La mortalité peut atteindre 80%. Dès les premiers symptômes ou en cas de doute, consultez immédiatement un médecin ou rendez-vous aux urgences.

Traitement et prévention individuelle de la Fièvre jaune

Il n’existe aucun traitement du virus en lui-même. Les soins sont donc uniquement symptomatiques (traitement des symptômes de la maladie) : médicaments contre la fièvre, la douleur, les vomissements…

La prévention de la Fièvre Jaune doit donc être systématique. Il existe un vaccin contre la Fièvre Jaune, délivré uniquement en Centre de Vaccination. Avant tout voyage en zone à risque, il est fortement recommandé de consulter votre médecin généraliste et de vous rendre dans un Centre de vaccination.

Il est par ailleurs indispensable de se protéger des piqûres de moustiques, car les zones à risque de Fièvre jaune sont également des zones à risques d’autres maladies graves. Il faut donc :

  • Porter des vêtements longs et couvrants, imprégnés de produits insecticides
  • Utiliser un répulsif cutané sur les parties découvertes du corps : Insect Ecran Zones Infestées formulé à base de DEET 50%, sauf dans les zones impaludées où Insect Ecran Spécial Tropiques est recommandé (les femmes enceintes devront utiliser Insect Ecran Zones Infestées) et pour les enfants entre 12 et 24 mois Insect Ecran Enfants.
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée
  • Utiliser un diffuseur électrique pour la protection de votre intérieur

Pour vous aider à calculer vos besoins, cliquer ici

Utilisez les produits biocides avec précaution. Avant toute utilisation, lisez l’étiquette et les informations concernant le produit.

auteur: L'équipe Insectecran
L'équipe Insectecran